27/09/17

tumblr_og1ghpN5dP1shc1wyo1_1280

 

Le vent des rues est triste
le vent des cages
bon à briser
des parapluies

les fontaines asséchées
les lions de bronze dévorent
leur collier

combien de passages
encore sur cette terre
combien de mues
combien de peaux 
entassées dans l’amas
des feuilles mortes ?

Le ciel des villes siffle
il grouille de serpents.

*

Cécile A. Holdban

Posté par acqua di fiori à 19:59 - Permalien [#]
Tags :


23/07/17

 

20229721_204423620089675_3185636391734753798_o

J'ai quitté ces pays d'or rouge et d'étendues

pour des forêts plus proches, des sentiers plus intimes

des cascades de feuilles et de silence

abritant le souffle de mes enfants de chair

abritant un amour à la grâce farouche

qui tous les soirs vient boire à la source.

Comme les porteurs d'eau, je mesure avec lenteur

la distance plus grande à chaque pas, chaque perte

chaque cri, chaque naissance, m'éloignant un peu plus 

de ce que j'ai laissé,

à mesure que j'avance et m'éloigne de la source

et que je bois ma vie, le fardeau s'allège ou s'alourdit

et dans mes paumes je garde

un peu d'eau et quelques étoiles.

 

*

Cécile A. Holdban

Posté par acqua di fiori à 12:06 - Permalien [#]
Tags :

19/05/17

 

18486230_168961133635924_7753113646154231874_n

 

 

Aussi bref que soit le temps des roses

les images qu'elles suscitent

ne cessent jamais d'éclore.

 

Tout ce que nous percevons du monde

est inscrit dans une paume

qui nous échappe et nous contient.

 

 *

 

Cécile A. Holdban

 

 

 

Posté par acqua di fiori à 19:58 - Permalien [#]
Tags :