07/06/17

tumblr_olbb40yRBO1rcicodo1_400

 

Terrestre, je l’aurais été si

tu avais pris la peine de rattraper

le ballon fuyant rouge au-dessus

des bruits. Aurais-je

assez existé à ne pas t’avoir

écouté : je ne prenais

pas l’existence à bras le corps.

Certes, je n’avais plus de corps mais

un bras cherchait la ficelle

du désir lié à la parole

fuyante. Oui j’ai passé ma vie 

à chercher le ballon car penser à toi

n’a jamais appartenu à la terre.

*

Fabrice Farre

Posté par acqua di fiori à 16:52 - Permalien [#]
Tags :


05/06/17

18881904_178400372692000_1907017519504084151_n

 

Un coquelicot :
des fragments de papier japon
cousus entre eux
puis agrafés au vent

*
Matthieu Gosztola

Posté par acqua di fiori à 11:50 - Permalien [#]
Tags :

29/05/17

arbree

 

J'irai à la rencontre des arbres.
Les saluer.
Les toucher de la paume.
Le ciel est bas, d'un gris tendre.
À moi de rejoindre le feu.
À moi d'habiter en poète ce fragment d'espace 

 

*

 

Françoise Ascal 

Posté par acqua di fiori à 17:28 - Permalien [#]
Tags :

19/05/17

 

18486230_168961133635924_7753113646154231874_n

 

 

Aussi bref que soit le temps des roses

les images qu'elles suscitent

ne cessent jamais d'éclore.

 

Tout ce que nous percevons du monde

est inscrit dans une paume

qui nous échappe et nous contient.

 

 *

 

Cécile A. Holdban

 

 

 

Posté par acqua di fiori à 19:58 - Permalien [#]
Tags :

13/05/17

À la limite
presque bleue presque blanche
l’eau parle des lointains
Elle a la couleur des pailles
des briques et du sang
Elle a le charme des brumes
et les frontières de l’horizon
Elle prononce la vie à voix basse
et malgré les ombres noires
elle laisse venir à elle la feuille rousse
Seul le rossignol lui dispute son territoire
et le fil d’araignée en quête d’ancrage
Là à la limite presque blanche, presque bleue

 

 

Michel Cosem

cascade-888593_960_720

Posté par acqua di fiori à 17:25 - Permalien [#]
Tags :

02/05/17

  

magnolia-723801_960_720

  

Magnolias

Entendre dans les lignes le dialogue

des blancs infimes, la fugue

du cœur où l’abeille somnambule

porte encore des sacs de soleil.

Fleur rare, énigme inquiète

du silence sur le velours du pétale,

parfum sonore lorsque l’insecte disparaît.
*
Fabrice Farre

Posté par acqua di fiori à 18:58 - Permalien [#]
Tags :

01/05/17

On est là, en équilibre.
La lumière est traversée
d’ombres brèves. On reste encore
pour l’espace, pour les branches,
pour l’ombre bleue, pour le merle,
pour les visages un instant 
dans le jour sans nom. Pour ce 
qui ne revient pas. On reste 
encore pour ce qui vient.

*

Jacques Ancet

tumblr_of2srrGe6Q1v7z7sqo1_1280

 

Posté par acqua di fiori à 07:49 - Permalien [#]
Tags :

28/04/17

 

 

 Elle chantait « Je suis, je ne suis pas,

Je tiens la main d’une autre que je suis,

Je danse parmi mes ombres, l’une se tourne

Vers moi, elle est riante, elle est sans visage.

Je danse avec mes ombres sur le chemin,

Je ne trouve qu’en elles ma joie d’être,

Je sais pourtant qu’avant l’aube le fer

Déchirera l’étoffe de la danse.

Et je me tourne alors vers cette plus gauche,

Cette plus hésitante et comme étonnée

Qui se tient en retrait, dans la musique :

Vois, ce n’est que pour toi que je ris et danse. »

 

 *

Yves Bonnefoy

655271756


 

Posté par acqua di fiori à 08:52 - Permalien [#]
Tags :

27/04/17

As-tu vu l'oiseau

quitter son nid, l'arbre et le bois

regagner le ciel ?

*

Cécile A. Holdban

flowers-712052_960_720

Posté par acqua di fiori à 13:33 - Permalien [#]
Tags :