17/05/18

 

 

Posté par acqua di fiori à 12:14 - - Permalien [#]
Tags :


16/05/18

12798957_10208251221256742_538217296124547631_n

 

J’étais un oiseau
au doux ventre immaculé.
Qui donc m’a coupé la gorge
pour rire de moi ?
Je ne sais pas.
J’étais un grand albatros
et je planais au-dessus des mers.
Qui donc a interrompu mon voyage,
sans pitié pour ma voix ?
Mais même étendue par terre
aujourd’hui je chante pour toi
mes chansons d’amour.

*

Alda Merini

Posté par acqua di fiori à 13:11 - Permalien [#]
Tags :

14/05/18

10849951_424034021081529_6503362361455106164_n

 

Je croyais aux marins d'eau douce
qui font traverser la nuit

à bord d'une barque

à la surface de la mer

aux peuples abîmés

Ce soir tout perd de sa réalité et rien
ne tremble

Le monde regarde le monde

*

Sandra Lillo

Posté par acqua di fiori à 19:49 - Permalien [#]
Tags :

13/05/18

 

 

Posté par acqua di fiori à 22:20 - - Permalien [#]
Tags :

14573017_736935199791408_1235552237283363652_n

 

La vie qui se rompt dans les transfusions
secrètes, je l’ai liée à toi :
celle qui se débat en soi et semble presque
t’ignorer, présence étouffée. 

Lorsque le temps s’engorge entre ses digues
tu accordes ton histoire à la sienne, immense,
et affleures, souvenir, plus évident,
de la région obscure où tu descendais,
comme à présent, après l’averse, se recondense
le vert sur les branches, aux murs le vermillon.
 
De toi je ne sais rien, hormis le message
muet qui me soutient sur la route :
si, forme, tu existes ou si, chimère dans la fumée
d’un rêve, t’alimente
le torrent qui s’enfièvre, se trouble et gronde
face à la marée.
 
Rien de toi, quand vacillent les heures
grises ou déchirées par un éclair de soufre,
hormis le sifflement du remorqueur
sorti des brumes pour aborder au golfe.
*
Eugenio Montale

Posté par acqua di fiori à 20:48 - Permalien [#]
Tags :


10/05/18

Remember everything will be alright
We could meet again somewhere
Somewhere far away from here


 

 

Posté par acqua di fiori à 23:24 - - Permalien [#]
Tags :

tumblr_ni6q8xvYwL1smipnlo2_540

 

Nous marchions sur la digue

Voix tremblantes

Au loin l'avancée lente d'un bateau

la plage déserte un vol d'oiseaux sur les falaises de craie

Nos regards mêlés

Et l'illusion d'un temps dans son apparence étirée sur nos vies.

*

Thierry Desloges

 

 

Posté par acqua di fiori à 11:46 - Permalien [#]
Tags :

06/05/18

 

 

Posté par acqua di fiori à 16:56 - - Permalien [#]
Tags :

gsm

 

Ce que je voulais toujours avec toi, c’est partir

et que la terre recommence


sous un autre jour, avec une herbe encore nubile,

un soleil qui n’appuie pas trop


sur le coeur et puis du bleu tout autour comme

un chagrin qui se serait lavé


les yeux dans un reste d’enfance, et que le temps

s’arrête comme quand tout


allait de soi, tout, quand partir n’était encore

qu’une autre façon de rester


comme l’eau dans la rivière, les mots dans le poème

et moi, toujours en partance


entre l’encre et les étoiles, à rebrousser sans fin

le chemin de tes larmes.

*

Guy Goffette

Posté par acqua di fiori à 10:24 - Permalien [#]
Tags :

01/05/18

478127542

 

Le mur gauche du salon
fissuré de haut en bas
éraflure de l'attente
cicatrice du silence

parfois
comme une tache
vieux reste de peinture ou

parfois
comme la signature du temps

un passage. 

*

Vincent Motard-Avargues

in La chair de la pierre

Éd.  Inclinaison

Posté par acqua di fiori à 17:26 - Permalien [#]
Tags :