29/05/18

 

 

Posté par acqua di fiori à 20:52 - - Permalien [#]
Tags :


fenetre4

 

De la poussière 

sur le rebord de la

fenêtre close

 

une odeur

un peu rance de

jours fermés

 

j'aimerais

la marée

 

un dehors

un dedans.

*

Vincent Motard-Avargues

Posté par acqua di fiori à 12:33 - Permalien [#]
Tags :

27/05/18

bruyere

 

Sous nos yeux
les ruines
les bruyères
comme un silence
qui cherche à se défaire de ses 
paysages

*

au bout de l’horizon
les racines se perdent
se laissent
envahir
par d’autres souvenirs

 

**

Cédric Merland

Posté par acqua di fiori à 19:24 - Permalien [#]
Tags :

26/05/18

 

 

Posté par acqua di fiori à 17:09 - - Permalien [#]
Tags :

23/05/18

seul

 

C'est pour toi que je marche
Et tes pas sont dans les miens
Portés par l'illusion d'une géographie
Qui nous aurait appartenu
Dans cette ville trop basse
Pour nos ailes d'oiseaux
Le souvenir d'un mot
A l'angle d'une rue d'autrefois
Mais était-ce bien ce mot-là que nous avions dit
Le souvenir d'une caresse retenue
A l'ombre d'une vitrine
Mais comment garder la mémoire
De nos gestes
*
Dominique Boudou
**
ill. © Maria D. C.

Posté par acqua di fiori à 21:29 - Permalien [#]
Tags :


fleur

  

Souvenons-nous toujours de la lumière
sur les fleurs roses du pêcher
de la lenteur des gestes
une main sur un front
de la lenteur des choses
cette lenteur terrible de la vie
comme une boucle qu'on dénoue

*

Jacques Ancet

 

Posté par acqua di fiori à 14:45 - Permalien [#]
Tags :


Posté par acqua di fiori à 07:59 - - Permalien [#]
Tags :

19/05/18

calle-con-charcos-de-agua-995547

 

Ne parle pas trop fort,
laisse les autres glaner leur soif
dans les hauteurs qui sont si peu,
lorsque les chemins se tordent
dans des flaques couleur de rouille.


*
Brigitte Giraud

Posté par acqua di fiori à 16:32 - Permalien [#]
Tags :

18/05/18

ca9ea85d-bc63-4de4-97f6-2093b2461466

Le jour ne revient pas, dites-vous, mais 
seulement sa blessure, le sang 
que laisse le soleil quand il s’effondre 
au loin

tous les corps oubliés 
veulent savoir si quelque chose existe 
sous le sol, qui les rassemble, une parcelle 
de substance ou rien 
que l’ombre, immobile comme 
un caillou

peut-être que l’espoir 
n’est qu’une entaille dans la chair 
une étincelle sans futur 
dans la mémoire

ne dites pas, quand vous partez, que c’est 
le jour qui meurt.

*
Claude Esteban

 

Posté par acqua di fiori à 14:52 - Permalien [#]
Tags :

17/05/18

1601453_10207023036912901_1377072453757087341_n

 

Puisque je n'existe plus

Je vais pousser les aiguilles du désir vers les lueurs de l'aube

Des crépuscules

L'inconstance de l'Etoile sera mon berger

Je volerai les bonheurs du bord des routes

Je ferai palpiter des noms comme on casse les silex

Avec des éclats de cœurs

Les mots d'amour frappaient ta bouche

Ils fondront dans des flaques Ils briseront les reflets

M'empêcheront de crier le vif de l'écorchure

Je vais retrouver les ailes de la solitude

Puisque je ne te suis plus

*

Eric Costan

Posté par acqua di fiori à 20:32 - Permalien [#]
Tags :