8bc7313963fedaaf1253b1d9cb0768c1

 

Demain se déplie déjà dans les heures.
À cause du vent qui rince nos lèvres
quand la pluie verse en nous.
 
Le corps glisse dans une fissure
et les yeux voient le mur tout droit debout
qui tombera une brique après l’autre.
 
Par éclaircies, les mots abandonnent
l’ombre,
chuchotent ce qu’ils ne savent pas,
des ciels obstinés tellement
à s’ouvrir.
 
Le passage a pris corps en toi.
 
 
Brigitte Giraud - in Passage au bleu